Bureau, collège, maison : comment lutter contre les injustices quotidiennes ?

Une victoire chaque jour
25/06/2021

Bureau, collège, maison : comment lutter contre les injustices quotidiennes ?

Dans les transports, à l’école, au bureau ou en ligne, nous pouvons tous changer la société au quotidien. Voici des idées concrètes pour apprendre à reconnaître les situations d’injustice, et y remédier.

#1 Au bureau, aider un collègue en surmenage

Apprenons à reconnaître un collègue en surmenage (stress, vide émotionnel, déconnexion ou simple mal de dos). Puis, allons lui parler, lui proposer de l’aide ou simplement lui changer les idées autour d’un café ou le temps d’une courte marche en plein air.

Le saviez-vous ? La Belgique a été le premier pays en Europe à mettre en place une législation spécifique relative au bien-être au travail, en 1996.

#2 À l’école, écouter un camarade isolé

Au collège ou au lycée, apprenez à vos enfants à reconnaître un camarade isolé, en situation de handicap ou victime de discrimination. Encouragez-les à leur parler, et surtout à les écouter. Selon une étude de l’OCDE menée en 2013 sur des élèves âgés de 15 ans dans les 34 pays, la France était le pays européen le plus affecté par le déterminisme social. Point important de l’étude internationale, l’inégalité entraîne une dégradation du niveau de tous les élèves, y compris des meilleurs.

Le saviez-vous ? Avec un indice de Gini de 25, 9, la Belgique se situe parmi les pays les plus égalitaires d'Europe, au même titre que les pays nordiques.

#3 Dans les transports, réagir en premier

Jusqu'à 55% des femmes en Europe ont déjà été victimes d’au moins une agression à caractère sexuel depuis leur 16 ans. Si vous êtes témoin d’une agression, utiliser le numéro d’urgence des transports, ou tirer la sonnette d'alarme pour faire arrêter le train ou le métro.

#4 Entre amis, préserver le dialogue

En cas de propos déplacés ou racistes, Amnesty International conseille d’expliquer à un ami en quoi ces propos vous heurtent et ce qu'ils vous font ressentir. Une autre technique consiste à demander à un ami d'approfondir son point de vue, pour ne pas entrer en confrontation mais chercher au contraire plus de dialogue. Enfin, garder un ton calme pour apaiser le débat, et faire preuve de compréhension permettrait de l’amener à faire preuve d’empathie.

#5 Sur les réseaux sociaux, alerter

Escroquerie, incitation à la haine, propos racistes ou xénophobes doivent toujours faire l’objet d’un signalement. Quant aux situations nécessitant un secours d'urgence immédiat, elles doivent être signalées aux services de secours depuis votre téléphone. En 2021, le réseau social Facebook est intervenu sur 34,3 millions de contenus violents ou choquants contre 15,9 millions fin 2020.

Le saviez-vous ? En Belgique, l’Unia (ex-Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme) est chargée de lutter contre la haine en ligne.

Dans les transports, au bureau, à l’école ou entre amis : voici quelques réflexes simples à adopter pour faire la différence au quotidien.

Vous souhaitez plus de solutions concrètes ? Voici les secteurs où vous pouvez avoir un impact facilement !

  • Planète
  • Solidarité
  • Egalité & Inclusion