10 conseils pour développer votre intelligence

10 conseils pour développer votre intelligence

De récentes découvertes neurologiques suggèrent que nous pouvons jouer un rôle beaucoup plus actif dans le développement d’un cerveau qui fonctionne mieux que ce que l’on croyait initialement. Entraînez vos cellules grises avec ces quelques conseils...


En quoi le cerveau humain – la conscience, le « je », le plein gré, nos émotions et tout le reste – dépend-il d’une masse sphérique, pas vraiment ragoutante, sinueuse, humide et spongieuse ? Les spécialistes du cerveau savent depuis longtemps que les pics dans les neurones influencent largement la personne que nous sommes (et la manière dont nous réfléchissons, agissons et nous sentons). Mais les nouveaux développements dans les technologies de scanner cérébral livrent sans cesse de nouvelles informations sur la neuroplasticité (la capacité du cerveau à s’adapter à de nouveaux stimulus), la neurogénèse (la capacité du cerveau à se renouveler/rajeunir) et la réorganisation cérébrale (la capacité, après une lésion, à transférer des fonctions cérébrales vers des parties non endommagées). Par exemple…

Bien que la majorité de l’apprentissage intensif (et des changements dans le cerveau) ait déjà lieu dans l’utérus et pendant l’enfance, le cerveau continue à changer et à s’adapter tout au long de notre vie. Les activités répétées (pensées, sentiments ou actions) renforcent les circuits neurologiques liés à l’activité en question. En répétant une aptitude, nous sommes en fait très enclins à « rafraîchir » et « développer » notre matière grise.

On pense que le cerveau peut traiter simultanément entre quatre et dix pensées. Les réseaux peu utilisés sont employés pour renforcer les réseaux plus souvent sollicités. Même le cerveau adulte peut développer de nouveaux neurones et établir de nouvelles connexions. 

Les changements dans le cerveau peuvent être tant normaux qu’anormaux. Les mauvaises habitudes ou aptitudes prennent le dessus lorsqu’elles sont constamment utilisées à la place des bonnes habitudes et aptitudes. 

1. Tête bien faite
Comment occupez-vous votre temps et utilisez-vous votre cerveau ? Exploitez-vous votre matière grise de façon optimale ? L’entraînez-vous afin d’obtenir les résultats que vous cherchez ? Nous pouvons faire des choix délibérés sur les informations, les compétences et les techniques que nous utilisons pour mettre notre cerveau au travail. 

2. Lancez-vous des défis
Votre cerveau est un grand paresseux, c’est donc à vous qu’il appartient de le mettre au défi. Plus vous le ferez travailler, mieux il travaillera. Il gagnera aussi en précision.   

3. Continuez à apprendre
Vous n’êtes limité que par ce que vous donnez à votre cerveau ! Plus vous lui en demandez, plus il crée d’espace cortical pour traiter ces nouvelles tâches… 

Registration

Devenez membre d’Envie de plus et profitez d’offres exclusives !

Devenez membre

4. Cap sur la concentration
Une mauvaise mémoire, une capacité de concentration affaiblie et un faible champ d’appréhension sont souvent les premiers signes d’un cerveau moins affûté, que cela soit attribué à l’âge, au stress au à certaines affections mentales (comme l’angoisse). Les activités qui nécessitent une concentration intensive comme par exemple les mots croisés, le sudoku, le calcul mental, le bridge ou les échecs stimuleront à nouveau ces parties du cerveau. 

5. Menez une vie multidimensionnelle
Choisissez des activités qui stimulent plusieurs parties du cerveau en même temps. Consacrez par exemple du temps et de l’argent à fabriquer des choses (plutôt qu’à les acheter). En général, la valeur d’un objet diminue tandis que la valeur d’une activité stimule votre cerveau de différentes façons et crée l’anticipation, ce qui profite également à la matière grise.

6. Respectez vos limites
Bien qu’un stress léger puisse être motivant, le stress chronique permet justement des connexions accrues (ou affaiblies) dans certaines parties de votre cerveau, ce qui crée un déséquilibre chimique dans la synergie électrique et chimique du cerveau. Le stress chronique peut même tuer des cellules cérébrales. Des études cérébrales sur le stress et la problématique de l’angoisse suggèrent que le volume du cerveau diminue et que la substance blanche peut être endommagée par le stress, ce qui a un effet sur l’efficacité de la communication entre les cellules et leur fonctionnement… 

7. Tactiques de groupe
L’interaction sociale est l’un des facteurs les plus souvent oubliés dans un cerveau sain. Le fonctionnement social est associé à une diminution du risque (jusqu’à 60 %) de démence, probablement parce que l’activité sociale stimule la création de substances chimiques anti-inflammatoires dans le cerveau et aide à combattre le développement des hormones de stress.  

8. Exercices physiques
L’activité physique est l’une des manières les plus efficaces de créer de nouvelles cellules cérébrales. Une étude révèle que les exercices physiques/le sport permettent d’augmenter le volume de la matière grise et de lutter contre les infections. Des exercices cardio réguliers – comme une bonne marche ou du vélo – renforcent aussi les vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau en oxygène. 

9. Vitamine D3
De nouvelles études avancent que la vitamine D3 aurait un impact majeur pour empêcher les maladies neurodégénératives comme Alzheimer. Bien que nous puisions la vitamine D3 de la lumière du soleil (lorsque de grandes parties du corps sont exposées au soleil) et en partie du poisson, il semble que tout le monde ait aujourd’hui une carence en vitamine D3. Un supplément de minimum 5000 iu par jour est donc recommandé.

10. Qui va piano va sano
Un sommeil suffisant et qualitatif est essentiel à votre fonctionnement mental. Dormir mal ou trop peu entraîne une diminution des fonctions de votre cortex préfrontal, si bien que votre cerveau ne peut se concentrer que sur l’essentiel. Bien que nous pensions que nous pouvons de temps à autre dormir un peu moins, cela signifie que nous sautons parfois des stades cruciaux du cycle de sommeil, dans lesquels les neurones se régénèrent et les nouvelles informations ou aptitudes apprises sont emmagasinées.

Veuillez confirmer vos informations personnelles.

Veuillez compléter les informations ci-dessous afin de finaliser votre demande.

Je me sens effectivement mieux depuis que je prends de la vitamine D. Après ma grossesse, j'avais l'impression de ne plus pouvoir me concentrer ni d'avoir de mémoire. Je prends de la vitamine D et un complément vitaminé: Defatyl! Je me sens à nouveau bien dans ma tête!! C'est hallucinant comme notre cerveau se porte mieux dès qu'on lui apporte les nutriments dont il a besoin. J'aime aussi beaucoup lire et écrire pour stimuler mon imagination.

  • Signaler un abus
Aimez, partagez et donnez votre avis sur ce que vous appréciez et appréciez moins via Envie de plus

Lessive

Dash Liquide

Dash

€2,00

de réduction immédiate en caisse*

The information about this product will be here soon

à l'achat d'un produit Dash Liquide

Pour imprimer tous les bons de réduction, veuillez vous connecter à un ordinateur de bureau relié à une imprimante.

Lessive

Ariel Liquide

Ariel

€2,00

de réduction immédiate en caisse*

The information about this product will be here soon

à l'achat d'un produit Ariel Liquide

Pour imprimer tous les bons de réduction, veuillez vous connecter à un ordinateur de bureau relié à une imprimante.